Analyses AFPS national

  • Le Conseil départemental de Loire-Atlantique et son soutien à la Palestine

    Ce matin du 28 juin, le drapeau palestinien flotte au fronton du Conseil départemental de Loire-Atlantique à côté de celui de l’Ukraine. La session du Conseil départemental qui se tient sur 2 jours accueille une délégation palestinienne de la Communauté de communes de Marj ben Amer dans la région de Jénine avec laquelle le département a des liens de coopération. Cette délégation est accompagnée de Madame l’Ambassadeur de Palestine et du gouverneur de Jénine.

    Si le Président tenu à mettre en parallèle les deux drapeaux ( Ukraine et Palestine) c’est que  depuis l’invasion de l’Ukraine, le Département apporte son soutien à ce peuple mais aussi à « tous les peuples opprimés. » La matinée consacrée à la solidarité internationale se déroule en plusieurs temps :

    • - Discours de l’Ambassadrice très applaudi
    • - Renouvellement de la convention de coopération avec la communauté de communes de marj ben amer pour 5 ans avec comme thématiques , le sport et la jeunesse 
    • la sécurité civile et , nouveauté : la lutte contre le changement climatique et l’accès à l’eau.
    • - Appel à de nouvelles signatures de communes pour le pacte d’amitié avec jérusalem-Est ( 26 communes ont signé, 5 ou 6 s’apprêtent à le faire)
    • - Liaison video avec le gouverneur palestinien de Jérusalem qui présente la situation de la Ville.
    • - Enfin, renouvellement d’un voeu voté à l’unanimité qui appelle le gouvernement français à reconnaitre sans tarder l’Etat de Palestine et appel pour la libération de Salah.

    Tous ces textes ont été votés à l’unanimité avec des discours très forts de chaque groupe politique. le Président du CD44 annonce qu’il a des contacts avec d’autres départements pour avancer dans le même sens. De notre côté nous poursuivons nos contacts et notre plaidoyer auprès des communes pour les engager dans le soutien concret au peuple palestinien.

    Lire la suite

  • Christophe OBERLIN à Nantes le 8 juin

    Le docteur Christophe Oberlin, chirurgien spécialiste de la main, intervient régulièrement à Gaza pour participer à la formation de ses collègues palestiniens. Il a écrit plusieurs ouvrages sur la situation en Palestine occupée.Résistance psychique des habitants, résistance politique, juridique, médiatique, militaire...Résistance nationale et résistance islamique, adhésion populaire, soutiens extérieurs, politiques et militaires, ...mais aussi unification possible de ces résistances.Autant de questions qui seront abordées par Christophe Oberlin au cours de cette soirée-débat. Il présentera par ailleurs le livre de Gilles Devers : « Jérusalem-Est sous la protection du droit international » (Editions Erick bonnier, 2022)

    Buffet et rafraîchissements gratuits - Réunion proposée par les Amis de la Résistance Palestinienne - une de ses publications : Couverture enquete oberli nLes dirigeants israéliens devant la CPI (71.6 Ko)

    Oberlin

  • "One More Jump" à Nantes

    Le 11 avril. Plus de 75 personnes pour ce beau film. Un débat très riche avec le distributeur, les CEMEA, l'AFPS44. Une belle programmation du cinéma Bonne Garde à Nantes

    One more jump

  • Les Amis D'Abu Dis à Rezé autour d'un film avec "Visages"

    Dans le cadre d'un festival de cinéma de l'association "Visages" les Amis d'Abu Dis participent au débat autour du film "Little Palestine"

    Reze little palestine

  • La Ville de Rezé soutient Salah Hamouri dans son combat pour la liberté

    Mme F. D. donne lecture de l'exposé suivant Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, résident de Jérusalem Est subit depuis 20 ans un harcèlement continu de la part de l’État d’Israël.
    La ville de Rezé a toujours soutenu son combat pour le respect des droits humains, en particulier contre les détentions administratives sans motif des prisonniers politiques palestiniens.
    Pour rappel, la ville de Rezé a accueilli Salah Hamouri en janvier 2020. Après les années d’emprisonnement arbitraire, c’est la vie privée de Salah qui est attaquée : interdiction à sa femme de se rendre à Jérusalem où vit la famille, impossibilité faite à ses enfants de naître à Jérusalem, interdiction faite à cette famille de se regrouper pour vivre ensemble à Jérusalem, la ville où il est né et entend
    demeurer.
    Depuis le mois de juin 2020, il vit sous la menace d’une expulsion imminente : Israël a décidé de révoquer le statut de résident de Jérusalem de Salah Hamouri pour « défaut d’allégeance. »
    Il lui est interdit, dans l’attente des procédures d’appel, de se déplacer. Il se retrouve bloqué à Ramallah, il ne peut plus exercer sa profession d’avocat et il vient de lui être retirée sa couverture santé pourtant obligatoire. Salah Hamouri a besoin de notre soutien y compris financier pour mener à bien son combat, mais aussi le combat des palestiniennes et palestiniens qui subissent les mêmes discriminations. Il est proposé au conseil municipal de participer à ce fonds de soutien en versant une subvention exceptionnelle de 500 euros à l’association France Palestine.
    Le conseil municipal, Vu le code général des collectivités territoriales et notamment l’article L 2311 7, Vu la loi n° 2007 147 du 2 février 2007 qui dispose que « Dans le respect des engagements internationaux de la France, les collectivités territoriales et leurs groupements peuvent mettre en œuvre ou soutenir toute action internationale annuelle ou pluriannuelle de coopération, d'aide au développement ou à caractère humanitaire »,
    Après en avoir délibéré, le CM approuve l’attribution d’une subvention exceptionnelle de 500 euros à l’association France Palestine.

    ‌ 19. Subvention exceptionnelle à l’association France Palestine -intervention des élu.es de Rezé à Gauche Toute 

    La panoplie du régime d’apartheid de l’état israélien pour perpétrer le transfert forcé des Palestiniens de Jérusalem est diversifiée et inhumaine : démolition de maisons, expulsions confiscations de terres, harcèlement, emprisonnement, privation du droit à la santé et à l’éducation. Et une des plus récentes : le retrait du statut de résident pour défaut d’allégeance. Salah Hamouri est le premier visé par l’application de cette loi inique. Il se bat pour lui mais aussi pour toutes et tous les autres qui risqueraient de subir le même sort après lui. L’asphyxie financière est un des moyens utilisés par Israël pour rendre la vie des Palestiniens de Jérusalem impossible. C’est pourquoi nous voterons cette délibération de soutien financier à Salah Hamouri, pour l’aider à mener à bien ses actions juridiques. Pour encourager les Rezéens et les Rezéennes qui le souhaitent à participer à ce soutien financier, nous proposons que le service communication de la ville affiche le lien de la cagnotte de soutien à Salah Hamouri sur le site internet de la ville.

    Merci à cette assemblée d’exprimer encore une fois l’attachement de la ville de Rezé au respect des droits humains.

  • L'action de l'AFPS44 en partenariat avec la commune de la Chapelle-sur-Erdre.

    A ECOUTER : de 5'05 à 31'55

    l’AFPS44 et le délégué en charge des relations internationales à la Chapelle-sur-Erdre : un échange sur Radio Prun'
    https://www.prun.net/emission/5Xg3-curiocite/P6vy-association-france-palestine-solidarite-44-collectif-mineures-non-accompagnees-44

  • La CGT44 s'engage pour soutenir Salah Hamouri

    Le secrétariat de l’UD CGT 44 a décidé de relayer l’appel de l’association France-Palestine pour interpeller les politiques au sujet de l’ordonnance reçue par Salah HAMOURI le 18 octobre dernier, et expulsable le 18 novembre prochain.
    N’hésitez pas à diffuser autour de vous.
    Pour plus de renseignements, et un modèle de courrier à adresser aux politiques et au gouvernement vous pouvez vous rendre sur le facebook« Afps44 - Association France Palestine Solidarité Loire Atlantique » https://www.facebook.com/AFPS44 Ou sur internet : Association France Palestine Solidarité (france-palestine.org) https://www.france-palestine.org/

    http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/ et http://www.diplomatie.gouv.fr/
     

    Cgt44 salah

  • O-F 20 octobre : Salah HAMOURI indésirable à Jerusalem !

    L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri est indésirable à Jérusalem Salah Hamouri, l’avocat franco-palestinien, a vu son statut de résident révoqué, lundi, par Israël. La porte ouverte à son expulsion…

    Le gouvernement israélien a entériné, lundi, la révocation du statut de résident permanent de Jérusalem du juriste franco-palestinien Salah Hamouri. Avec des conséquences incertaines, mais qui devraient conduire à son expulsion. Pour l’instant, je ne bouge pas, je reste chez moi », ​dit l’intéressé.

    Selon le ministère de l’Intérieur, qui avait enclenché le processus en septembre 2020, l’avocat aurait manqué à son allégeance envers Israël. Mais les preuves sont tenues secrètes.

    Né en 1985 à Jérusalem d’une mère française et d’un père palestinien, Hamouri peut, comme 325 000 résidents palestiniens de la Ville sainte, se déplacer librement à travers Israël et les territoires palestiniens. Mais leur statut de résident permanent n’est pas garanti : Israël peut décider qu’une personne a par exemple changé son lieu de vie. C’est un des problèmes que nous traitons le plus​, dit Budour Hassan, du Centre d’aide légale de Jérusalem. Mais cette histoire d’allégeance, c’est nouveau.

    Hamouri connaît bien le système juridique israélien, qui privilégie souvent la sécurité à la transparence. Il a été détenu entre 2005 et 2011, pour avoir projeté d’assassiner un rabbin extrémiste – ce qu’il a toujours nié. En 2016, sa femme, française, a été expulsée alors qu’elle était enceinte de 6 mois. Moins de deux ans plus tard, il a été remis en détention sans procès pendant un an.

    « C’est absurde »

    Il se prépare maintenant à faire appel, jusqu’à la Cour suprême s’il le faut. Mais difficile de se défendre de chefs d’accusation dont il ne reconnaît pas la légitimité : Personne n’a le droit de me demander de prêter allégeance à un État d’occupation. C’est absurde. Israël occupe effectivement Jérusalem-Est, la partie arabe de la ville conquise par les armes en 1967 et annexée en 1980, une annexion jamais reconnue par la communauté internationale.

    Si la cour suprême autorise la décision, cela crée un précédent, explique Budour Hassan. «Et beaucoup n’auront pas le même niveau d’attention, et le même accès à une défense efficace que Salah. »

     

  • Taclons PUMA qui collabore à la colonisation : Ecrivons à la Direction France !

    DIRECTION PUMA -FRANCE 4, Place Adrien Zeller 67000 Strasbourg
    ou par mail : michael.laemmermann@gmail.com et info@puma.com

    Modèle de courrier/email
    Monsieur le Directeur,
    En dépit des protestations qui s'amplifient partout dans le monde, PUMA persiste à poursuivre son partenariat avec la Fédération israélienne de football et avec des clubs israéliens implantés dans des colonies israéliennes en territoire palestinien occupé. Comme vous le savez, ces colonies sont illégales au regard du droit international et la colonisation a été condamnée à maintes reprises par des résolutions de l'ONU et par l'Union Européenne.
    En conséquence, je vous demande de cesser ces partenariats qui rendent PUMA complice de cette colonisation illégale, faute de quoi, l'image de PUMA sera durablement ternie et de nombreux clients dont je fais partie se détourneront des produits PUMA.
    Veuillez agréer....

    Puma 1

  • Merci de me donner la parole pour parler Palestine et de son peuple.

    Bonjour camarades

    Je remercie, l’union locale sud loire qui comme l’ud 44 a permis d’accueillir une délégation syndicale palestinienne menée par Mahmoud Ziad et Dua’a Qurie en avril 2019. En octobre de cette même année nous sommes allés les rencontrer chez eux et nous étions 4 militants de la cgt dans cette mission.

    A nouveau samedi dernier, la CGT a manifesté son soutien à la cause palestinienne en étant présent au rassemblement nantais avec Delphine et Marielle aux commandes du camion sono. La cgt est membre du collectif pour une paix juste et durable au moyen orient et à ce titre a appelé ici comme à Paris à manifester.

    Il faut se féliciter d’un cessez le feu qui va sauver des vies à Gaza, Jérusalem, en Cisjordanie et en Israël, 250 morts à Gaza dont 66 enfants et 12 en Israël dont un enfant.

    Lire la suite

  • A Nantes - O-F 22 mai

    Ouest-France du 22 mai ( extrait)

    Ce samedi 22 mai, environ 500 personnes sont réunies à Nantes, pour marcher pour la Palestine, à l’appel d’une plateforme regroupant divers mouvements. Ils veulent alerter sur la situation à Gaza et sur les conditions de vie de la population palestinienne, malgré le cessez-le-feu décidé jeudi 20 mai.
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-environ-450-personnes-manifestent-pour-la-palestine-937bbc8e-bb02-11eb-b255-97bafd65a32b

    O f1

  • A Saint-Nazaire le 14 mai

    Nous étions au moins 250 ce soir à manifester notre solidarité avec le peuple Palestinien. Après un rassemblement et les prises de paroles devant la mairie, nous sommes partis en manifestation jusqu’à l’esplanade des Droits humains, au retour nous avons fait une minute de silence au pied de la stèle de Nelson Mandela, en hommage aux victimes de l'agression israélienne et sommes revenus à la mairie. B-tselem dans Haaretz 14mai2021Le texte de B-Tselem publié le 14 mai dans le journal israélien Haaretz est lu . B’tselem est cette association israélienne des droits humains qui avant Human Wrights Watch avait écrit sur l’apartheid israélien. ( compte-rendu MRAP et CSPRN)

     

     

  • Actions des Amids d'Abu Dis Rezé

    Nous avons rencontré les correspondants de Ouest France et de Presse Océan et leur avons dit nos actions de solidarité vers la population d'Abu Dis et actuellement , la question dramatique dans cette ville c'est la pandémie provoquée par le Covid 19 et ce dans un pays occupé militairement. Ouest France fait précisément un point d'actualité et Presse Océan rappelle que cette solidarité s'inscrit dans l'histoire de l'Association.

    Lire la suite

  • 8 mars : soutien aux femmes palestiniennes

    A Nantes, le 8 mars, journée internationale des Droits des femmes, plus de 1000 personnes dans un rassemblement puis une manifestation, dynamiques et festifs, avec beaucoup de jeunes. Nous avons distribué 400 tracts du national auquel nous avons ajouté les coordonnées de l'AFPS 44 dans l'espace disponible au dos du tract. Bien reçu (très souvent "oui ça m'intéresse"), quelques échanges intéressants, quelques contacts, des refus polis et jamais agressifs. Tract femmes palestiniennes 08 03 2021tract-femmes-palestiniennes-08-03-2021.pdf (1.15 Mo)

Date de dernière mise à jour : 02/07/2022