Billets de france-palestine-solidarite44

  • Salah : un message reçu le 22 mai

    Salah va bien, sa sécurité est assurée.
    Il remercie tout le monde à l'Afps pour la réaction rapide à l'occasion de l'agression dont il a été victime. Mobilisation qui a été efficace puisque le Ministere de aff. Etrangeres et le Consulat général à Jerusalem-Est, se sont emparés de la question. L'"enquête" suit son cours. Le Ministère des Affaires Etrangères affirme "être en contact régulier avec les autorités israéliennes sur la situation de M. Hamouri et qu'il leur demande "de respecter pleinement les droits de nos compatriotes." Il précise : "la situation de M. Hamouri continue à être suivie très attentivement, aussi bien sur le terrain, par notre réseau diplomatique et consulaire, qu’à haut niveau par les autorités françaises."

    Salah vous dit donc merci et à bientôt, pour son prochain passage en France et non pas pour un autre épisode violent contre lui où vous devriez vous mobiliser à nouveau !

  • Ils ne reculent devant rien !

    A faire circuler très largement 

    Img316

  • CORONAVIRUS : Israël doit assumer ses responsabilités de puissance occupante.

    Betslem

    La peur du coronavirus a saisi le monde entier. Israël et les territoires occupés ne sont pas à l’écart mais ils ont une chose en plus : les Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza sont à la merci du gouvernement israélien pour les protéger de la pandémie. Et jusqu'à présent, Israël se dérobe à cette responsabilité. Les autorités israéliennes considèrent que leur seul devoir est d'empêcher les Palestiniens d'entrer sur le territoire d’Israël proprement dit (tout en envisageant également la possibilité de couper certains quartiers de Jérusalem-Est de la ville pour éluder leur responsabilité envers les Palestiniens qui y résident), d’assurer la coordination avec l'Autorité palestinienne et de délivrer permis pour des organisations internationales qui apportent du matériel à Gaza.

    Lire la suite

  • LE CAMP DE JENINE A PEUR

    Jénine, mercredi 1er avril

    Chers Amis La situation dans le camp comme à Jénine est très difficile. Un comité sanitaire d’urgence a été formé par l’UNRWA et le comité populaire, le dispensaire et les autres associations (centre de femmes,centre social et sportif... etc) afin d’essayer de former des personnes pour diffuser les mesures de précaution contre le virus dans le camp dont la surface est de moins de 1km2. Aucun cas n’a encore été enregistré à Jénine à ce jour mais on a peur de l’émergence de l’épidémie dans le camp.

    L’UNRWA, avec ses faibles moyens, tente d’assurer la mise à disposition de matériel et d’équipements médicaux en cas d’épidémie mais rien n’est assuré. La situation dans le camp est très grave : les écoles sont fermées, beaucoup de personnes ont perdu leur travail, on manque d’aliments et de médicaments. Toute la ville de Jénine est isolée des autres régions. Le retour des ouvriers palestiniens au camp qui viennent de perdre leur travail augmente le taux de chômage et l’occupation israélienne ne veut pas les prendre en charge en cas d’épidémie.

    Lire la suite