Dieudonné, pseudo-révolutionnaire et faux ami du peuple palestinien.

Dieudonné est annoncé pour un spectacle dans la région nantaise cette semaine. Il est susceptible d’attirer cer­taines caté­gories, par­ti­cu­liè­rement dans la jeu­nesse, portée par un juste sentiment d'exaspération devant la brutalité de l'occupation israélienne et réceptive à des propos « anti-système ».

Mais il ne faut pas s'y tromper, Dieu­donné n’est pas un simple humo­riste, c’est avant tout un militant poli­tique d’extrême-droite. En utilisant un registre qui prétend relever de l’humour, un voca­bu­laire pseudo-​​révolutionnaire (anti­système), et une cible du style fas­ciste des années 30 (le complot du « pouvoir juif mondial » de l’axe Israël-​​USA …), il peut séduire.

Il prétend défendre les Pales­ti­niens en déve­loppant des thèses racistes et anti­sé­mites sous le couvert de l’antisionisme. Avec une confusion entre antisionisme et antisémitisme, il fait le jeu d’Israël et de tous ceux qui cherchent à dis­cré­diter voire cri­mi­na­liser toute forme de contes­tation de la poli­tique israé­lienne.

Plus que jamais, l’AFPS condamne et rejette ces amal­games qui amènent à traîner devant les tri­bunaux les mili­tants du boycott citoyen qui dénoncent la poli­tique colo­niale et raciste de l’Etat d’Israël.

L’AFPS condamne et rejette toute ins­tru­men­ta­li­sation de la cause pales­ti­nienne qui fait le jeu de ses adversaires.

Le peuple pales­tinien n’a aucun besoin de tels faux amis. Le combat pour les droits nationaux du peuple pales­tinien, que la France doit soutenir sans faiblesse et c'est l'objet principal de notre lutte en France,  se fonde sur les prin­cipes uni­versels du droit des peuples.

L’AFPS rejette catégoriquement toute forme de racisme, d’antisémitisme et d’islamophobie, poisons dan­gereux à com­bat­tre sans faiblesse.

C’est sur cet objectif que l’AFPS44 s’associe au collectif d’organisations qui appellent au rassemblement le vendredi 6 septembre à 18h devant le monument aux 50 otages pour dire "Non à l'antisémitisme et à tous les racismes".

 Nantes le 3 septembre 2019

Date de dernière mise à jour : 06/09/2019