Jeudi 23 : Pornic, Nantes, Clisson, Pontchâteau, Nozay, Le Pouliguen

A Pornic, au Cinema St-Gilles 

76 personnes assistent à la projection de "It must be Heaven "... peut-être pour dire que "la Palestine c'est l'enfer". Un film plein de subtilités et plus grave qu'il n'y parait. La séance est abordée par son intérèt d'une oeuvre d'artiste qui regarde le monde dans son évolution récente : la "palestinisation du monde" ...un regard à la Tati...

Cette soirée une occasion de présenter les deux associations partenaires : l'AFPS44 organisatrive et le CCFD-TS44 partenaire local. Plus de 50 personnes participent au débat qui insiste sur le système d'état d'apartheid en Israël en prenant l'exemple même de la ville de Nazareth ( un seul exemple : l'absence d'école publique pour la minorité palestinienne malgré les promesses du maire de l'agglomération - un autre symbole, le maire qui a fait voté le changement de nom de la ville juive de Nazareth Illit en Nof Hagalil, qui signifie « Vue de Galilée »). Mais sont aussi développés: l'engagement d'Israéliens juifs contre cette politique, le rôle de nos actions citoyennes en France. 

Des échanges qui se prolongent après la projection : le journal Palestine Solidarité44 en rupture de stock...: le besoin de comprendre. Ce que le film de Roland Nurier lundi au même cinéma permettra.
Des signatures en nombre de la pétition "EMBARGO des produits des colonies !"

A Nantes au Cinématographe 

Une quarantaire de personnes ont assisté à cette séance où 5 courts métrages palestiniens ont été projetés. Un public majoritairement jeune et non initié. Tout le monde est resté au débat qui permet de rebondir sur chacun des courts métrages pour évoquer

  • l'histoire de cette question palestinienne (Nakba, 6 jours, Cisjordanie / Israël / Gaza)
  • les difficultés de déplacement de Cisjordanie à Israël mais aussi à l'intérieur de la Cisjordanie
  • le sort des habitants de Gaza et des pêcheurs en particulier, Israël assoiffe et affame Gaza
  • la destruction des famille et de la société palestinienne par l'emprisonnement

L'importance et la nécessité des 4 cartes pour un aperçu clair de la situation aux non-initiés. 

De nombreuses signatures de la pétition "EMBARGO des produits des colonies !"

Le Connétable à Clisson le jeudi 23 :

111 personnes d’âges mélangés pour voir  « It must be Heaven”. Plusieurs spectateurs sont venus du Nord Vendée suite à une communication par mail.

Ensuite, plutôt qu’un débat, ce fut  un commentaire du film par les animateurs, la salle étant assez déconcertée par ce film atypique, si loin et si près de la Palestine. Néanmoins tout le monde  est resté pour le débat.

Notre grande table  (ouvrages, documentation AFPS, pétition, huile palestinienne) fut très fréquentée à l’entrée comme à la sortie, les adhérents locaux s’étant fortement mobilisés.

 

Jeudi 23 au cinéma La Bobine de Pont-château

Le film Tel Aviv on Fire a été projeté devant une vingtaine de spectateursau cinéma La Bobine de Pont-Château. Petite assemblée certes, mais riche débat autour de l’occupation, des checks points et des différents statuts entre palestiniens. Un adhérent de l’AFPS a pu relater le contenu d’une mission qu’il venait d’effectuer et l’affiche des 4 cartes a été utilisée de manière efficace pendant les échanges. La table de presse a été bien appréciée et une caisse de bière a été vendue.

Participant pour la première fois à la semaine du cinéma palestinien, cette séance est encourageante pour ce cinéma qui n’avait pas hésité à passer « Le char et l’olivier » à sa sortie.

Nozay au Nozek  : Tel aviv on fire 77 entrées.
Très bonne collaboration avec le cinéma le Nozek et avec la presse locale articles et photo qqs jours avant sur Presse océan et Ouest France, l’Eclaireur. 500 flyers A6 supplémentaires sur chaque film projeté à Nozay et à Châteaubriant 

Débat co-animé Afps Comite Palestine 45mn questions classiques assez centrées sur le film et la vie quotidienne en Palestine.

Le grand hall et le temps laissés après le film par le cinéma permis une continuité de débat en sortie de salle et la collecte de signatures sur les pétitions (50 signatures) + pot de l’amitié et gâteaux... Une soirée en collaboration : Association France Palestine Solidarité 44 et Comité Palestine Israël Châteaubriant.

 

 

Date de dernière mise à jour : 29/01/2020