Le 5 juin à Nantes : NON ! à l'accueil d'un criminel de guerre Non ! à la saison croisée France-Israël

Entre 120 et 140 personnes des associations et organisations du Collectif 44 se rassemblent à Nantes pour dénoncer la venue de Netanyahu en France et faire comme si rien ne s'était passé à Gaza, lancer "l'année croisée France-Israël",  opération de blanchiment de l'image d'Israël.

La pluie a interrompu la distribution des tracts : près de 800 distribués au total ( avec assez bon accueil des automobilistes bloqués lors de notre manifestation vers la préfecture).

Prise de parole AFPS44 - JC44 - CCFD-TS44 - Lecture de témoignages de Gazaouies - Enoncé du sondage IFOP -AVAAZ- ci-dessous dans la page.   Pétition signée par 120 personnes remises avec une lettre à E Macron par l'intermédiaire de la préfecture. + appel à signer en ligne. 

Mediastract du Collectif (42.51 Ko)- Tract courtTract court (31.9 Ko)-Lettre e macron 5juin2018Lettre E Macron 5juin2018 (24.25 Ko)

5juin 1
5juin 2

SONDAGE IFOP-AVAAZ extrait d'un message d'information sur ce sondage - nous en avons choisi les chiffres les plus importants.

Selon un nouveau sondage réalisé par l’IFOP, 67 % de citoyens français estiment que le Président Emmanuel Macron devrait envisager des sanctions contre Israël, suite au massacre de manifestants désarmés à Gaza. Les résultats du sondage, commissionné par le mouvement citoyen mondial Avaaz dans le cadre de sa campagne Les vies palestiniennes comptent, ont été rendus public la veille de la visite du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à Paris. 119 manifestants désarmés ont été tués à Gaza au cours des dernières semaines et 3 630 personnes ont été victimes de tirs à balles réelles. La dernière victime est Razan Al-Najjar, une infirmière de 21 ans abattue vendredi dernier, alors qu’elle venait en aide à un manifestant blessé. L’ONU a condamné les violences et demandé l’ouverture d’une enquête indépendante.
Les résultats du sondage sont les suivants :

  • 63% des citoyens français veulent que les responsables européens envisagent des sanctions à l’encontre d’Israël, tant que la situation du peuple palestinien ne se sera pas améliorée
  • 67% veulent que le Président Emmanuel Macron évoque explicitement la perspective de sanctions lors de sa rencontre avec Benyamin Netanyahou.

  • 59% sont d’accord sur le fait que l’importation de biens fabriqués dans les colonies israéliennes devraient être restreintes dans l’UE.

  • 63% pensent qu’Israël devrait subir des conséquences de la part de communauté internationale pour le massacre de Gaza.

Marie Yared, chargée de campagne senior pour Avaaz, a déclaré : “Israël se comporte comme un État voyou, tuant des femmes et des enfants à Gaza en toute impunité. Les vies palestiniennes comptent et Emmanuel Macron se doit d’écouter les Français. Il doit évoquer explicitement la perspective de sanctions, tant que les horreurs auxquelles nous assistons n’auront pas pris fin.”

Le sondage a été réalisé dans le cadre d’une campagne internationale d’Avaaz demandant aux dirigeants du monde entier de sanctionner les principaux secteurs économiques israéliens tant que Palestiniens ne jouiront pas de droits civiques pleins et égaux. Cette campagne a été signée par près de 800 000 personnes et remise aux ministres des Affaires étrangères de toute l’Europe grâce à l’installation d’un monument fait de milliers de chaussures, réalisé la semaine dernière à Bruxelles