Actions avec les élu.e.s

Nous écrivons :

Nous rencontrons :

 

Des élu.e.s s'engagent :

et aussi :

  • la Plateforme44 présentent ses  Voeux2018Voeux2018 (243.05 Ko) aux responsables dans le département.

Pourquoi l’AFPS contacte les élus.

Notre association est soucieuse de son indépendance envers les partis politiques aussi bien en Palestine qu‘en France. Mais nous savons également qu’une solution en Palestine ne peut être que politique. Israël ne pourra se résoudre à appliquer le droit international sans une pression de la « communauté internationale » et donc des Etats.

Faire pression sur le Pouvoir politique en s’appuyant sur les élus.

Avec la Plate-forme Palestine 44, nous contactons régulièrement les députés et sénateurs du département. Cela nous permet de les informer sur la situation en Palestine/Israël car les parlementaires qui ne sont pas directement en prise sur ces questions sont souvent mal informés. Nous les sollicitons parfois pour intervenir auprès du Gouvernement français ou des autorités israéliennes dans le cadre de campagnes ou par exemple pour la libération de prisonniers. C’est à la suite de différentes sollicitations d’associations que l'Assemblée nationale et le Sénat se sont prononcés pour cette reconnaissance de l’Etat de Palestine en décembre 2014.

Ci-contre : signature du Pacte d'Amitié entre le Canton de la Chapelle/Erdre et le Camp de Jenine  - Octobre 2017

Nous incitons les élus locaux, départementaux ou régionaux à s’impliquer.

Ces élus occupent en effet une position charnière entre les citoyens qu’ils représentent et le Pouvoir central. En se positionnant pour la Paix par l’application du Droit, en votant dans leur collectivité dans ce sens, en s’engageant dans la coopération décentralisée avec des collectivités palestiniennes, les élus renforcent la position des citoyens.

Plusieurs collectivités du département sont impliquées dans des coopérations et des projets avec la Palestine, présente dans ces villes, l’AFPS s’implique dans ces projets en collaboration avec les élus, elle encourage également d’autres collectivités à faire de même.

Date de dernière mise à jour : 27/04/2018