Billets de france-palestine-solidarite44

  • Rezé : la Semaine du film palestinien

    Belle affluence vendredi soir, qui semble un bon jour pour le public) au cinéma saint Paul de Rezé  avec 150 personnes dont "beaucoup" de jeunes.
    Sur le film : "Film très prenant qui montre une autre image de la Palestine, celle de la communauté chrétienne, dans une "normalité" plus proche de notre environnement quotidien. Très intéressant pour quelqu'un qui n'est jamais allé sur place comme moi. Très intéressante aussi, l'idée de rendre présentes les violences et les tensions du moment en images fixes et en les mettant en écriture."
    Des questions sur la guerre à Gaza, sur le Boycott, la solidarité, sur ces beaux visages de femmes qui disent leur amour de le vie, de la Palestine,  aussi  leur désespoir, mais toujours Résister ,, des questions également sur le film, sa construction, son parcours  et notamment la symbolique de la présence des animaux, de la mer morte qui se meurt à nouveau, etc...
    Quasiment tout le public est resté, ce qui démontre que le débat fait partie de la soirée. Présence de 5 élus (ue)  Rezéens et d'une élue de Vertou.
    Une prolongation par un pot convivial organisé par les amis d'Abu Dis Palestine Solidarité Palestine qui s'est prolongé jusqu'à minuit
    Très très  bon accueil coopératif et chaleureux de l'équipe de bénévoles du cinéma.
    Pétitions épuisées  : celle à propos  du tramway de  Jérusalem.
    Un témoignage de spectatrice : "une rencontre intimiste et sensible qui nous fait entendre une petite musique personnelle et nous fait  entrer en empathie et nous rend solidaire du peuple Palestinien."
     

    Lire la suite

  • A Blain, la Semaine du film palestinien

    70 entrées : en introduction, présentation de la semaine du cinéma palestinien et le film de ce soir Wajid. Après la projection nous passons au débat. Les échanges ne sont pas très fournis : quelques questions sur les conditions d'existance du cinéma palestinien en territoire israélien sur les difficultés du tournage, le financement de ce cinéma, et autres ...En fin de débat nous avons présenté les actions de l'AFPS.
    Le groupe de Blain avait disposé dans l'espace accueil, deux tables pour vendre de la bière au profit de la coopérative Al Sanabel, pour proposer à la signature les cartes-pétition sur l'extension du tramway de Jérusalem, vendre quelques livres et pour mettre à disposition le journal et quelques documentations.
     

  • Au Pouliguen, la Semaine du film palestinien

    Au cinéma Pax du Pouliguen 40 personnes assistent à la projection de Samouni Road en présence du dialoguiste du film, Wissam, gazaoui francophone. Est faite une très brève présentation de la Semaine du film palestinien, car le film et long et il faut du temps pour l'échange avec la salle. 

    Celui-ci débute par une longue et nécessaire présentation du contexte et des conditions de réalisation du film ainsi que des choix de la "grammaire filmique" Notemment pour expliquer l'importance des dessins animés. Puis quelques questions sur la situation à Gaza et les rapports de l'Autorité palestinienne avec Gaza, avec Israël. Un coup de projecteur historique très rapide est donné pour expliquer la nature de la situation de la Palestine" : une situation de colonisation où est relevée la responsabilité de l'Europe. Sans doute un temps de débat écourté par la séance suivante.

    La soirée se termine par les possibilités dont chacun dispose pour dénoncer la violation permanente du Droit.  

    Saisie au vol cette phrase terrible de Wissam :" Il y a 40 ans ou plus le Gazaoui voyait le colon dans l'Israélien, il y a 30 ans il voyait le soldat, il y a 20 ans il voyait le tank, aujourd'hui il entend le drone et l'avion..."

    Lire la suite